Nombre d’heures moyennes travaillées par année

Graphique nombre d'heures travaillées par année
Nombre d’heures travaillées par année

Graphique présentant l’évolution du nombre d’heures moyennes ouvrées par travailleur pour l’emploi total et pas seulement pour l’emploi salarié. Les données proviennent de l’OCDE. J’ai choisi de restreindre le nombre de pays pour n’en garder que sept pour la comparaison. Pourquoi avoir choisi ces pays ? La France car c’est mon pays d’origine, l’Allemagne et le Royaume-Uni car nous sommes régulièrement comparé à eux, l’Espagne, la Grèce et l’Italie car il s’agit des pays en crises dans la zone euro et enfin les Etats-unis car il s’agit de la référence mondiale (même si cela est moins vrai et que cela le sera encore moins dans quelques années).

Le résultat qui en ressort est simple, tout les pays ont baissés la moyenne du nombre d’heures travaillées par année. Le pays d’Europe qui est le plus touché par la crise et pointé du doigt pour sa mauvaise gestion est pourtant le pays où le nombre d’heures de travail est le plus important.

A noter, l’Allemagne, à qui l’on loue toujours une forte valeur travail (ils ont tendance à dire que les Français sont faignants), la moyenne d’heures travaillés de ce pays est inférieur  à celui de la France.

Retrouvez plus de détails grâce au tableau ci-dessous :

Pays 1991 1995 2000 2005 2010 2011
Allemagne 1552 1529 1471 1431 1408 1413
Espagne 1750 1733 1731 1686 1674 1690
États-Unis 1818 1844 1836 1799 1778 1787
France 1635 1590 1523 1495 1478 1476
Grèce 2136 2132 2130 2095 2017 2032
Italie 1860 1859 1861 1819 1775 1774
Royaume-Uni 1762 1731 1700 1673 1652 1625

 

 

 

 

2 commentaires

  1. Merci d’ajouter des liens vers vos sources:
    OCDE (2012), « Moyenne annuelle des heures travaillées », Emploi et marché du travail: Tableaux-clés de l’OCDE, No. 8. http://dx.doi.org/10.1787/annual-work-table-2012-1-fr

  2. Bonjour,

    Tableau intéressant. Oui, on travaille de moins en moins, partout (et on produit plus).
    Un chiffre que je cherche désespérément est le nombre total d’heures travaillées (en milliards d’heures) / le nombre de personnes en âge de travailler (disons, toutes les personnes de 18 à 65 ans) en comptant ceux qui ne veulent pas travailler. Oui, ça a un gros intérêt : je pense que ce nombre descend plus que celui que vous indiquez. De plus en plus de gens sont exclus d’une façon ou d’une autre du monde du travail. Ils disparaissent des écrans radars. Il faut les réintégrer pour voir les gains réels de productivité : le PIB progresse, mais, a priori, le nombre total d’heures travaillées (en milliard d’heures) se réduit. Ou en tout cas le ratio. Il faudrait voir de combien.
    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.